Le don de sperme en Espagne

Le don de sperme est une procédure complémentaire de la FIV lorsque le conjoint est infertile. Il existe plusieurs pathologies qui peuvent nuire la qualité du sperme, la grossesse est alors fortement affectée. Pour constater, si l’infertilité provient de l’homme, il est possible de passer un examen : le spermogramme, qui prend en compte les le volume ou le pH spermatique, analyse la morphologie, la mobilité et la concentration des spermatozoïdes.

Cette procédure peut aussi être destinée aux couples lesbiens et aux femmes seules. Le don de sperme est un acte anonyme, gratuit et libre. Avant chaque don, les donneurs sont évalués en entretien. Les potentiels donneurs doivent être majeurs, avoir moins de 45 ans et être en bonne santé. Pour cela des examens médicaux seront réalisés : déterminer le groupe sanguin, rechercher des infections : l'hépatite B, C, le Sida, et mener des enquêtes généalogiques sur le donneur et sa famille pour dépister les maladies héréditaires.

COMMENT SE PASSE LA FIV AVEC DON DE SPERME EN ESPAGNE ?

PMA Espagne

Le séjour se déroule de la même manière qu’une FIV classique qui est réparti en 2 séjours.

1er séjour (1 ou 2 jours) :

Lors de la consultation, un examen est effectué pour déterminer les attentes.
Un traitement de stimulation ovarienne est prescrit à la receveuse. La clinique se charge alors de sélectionner le donneur. Il sera choisi en fonction de certains critères
- Couleur de la peau
- Groupe sanguin
- Couleur des cheveux
- Origine (caucasienne, africaine, asiatique etc.)

Retour en France

Le traitement de stimulation ovarienne peut commencer. Il permet aux ovocytes de développer plusieurs ovules et d’arriver à maturation pour le prélèvement.

2e séjour : (10 à 15 jours)

quarantenaire

Une fois vos ovocytes à maturité, ils sont prêts à être prélevés.
Le jour de la fécondation, le sperme donneur est décongelé et fécondés in vitro avec l’ovule. L’embryon se développe en laboratoire. La culture d’embryons peut débuter, puis une sélection des embryons est faite pour le transfert dans l’endomètre.
C’est lors de la sélection de cet embryon qu’un test génétique préimplantatoire est pratiqué

Le remboursement de la FIV

La France est un l’un des rares pays à rembourser les procédures de PMA. Pour pouvoir y bénéficier, il faut remplir ces conditions :
- Être un couple hétérosexuel marié depuis au moins 2 ans
- La conjointe doit avoir moins de 43 ans
- Avoir au préalable la prise en charge à 100% de l’Infertilité
- Moins de 6 inséminations réalisées en France
- Moins de 4 FIV réalisées en France
- Considéré comme une FIV dès qu’il y a eu transfert d’embryon
Pour être sûr que la Sécurité Sociale rembourse une partie des frais de la PMA, il est nécessaire de construire son dossier avant toutes démarches en clinique.