FIV - ICSI en Espagne

La micro injection de sperme est une technique complémentaire de la FIV. L’ICSI intervient au moment de la mise en contact des spermatozoïdes et de l’ovocyte. Au lieu d’attendre que les spermatozoïdes mobiles atteignent les ovocytes, l’ICSI assiste médicalement l’injection du spermatozoïde directement dans l’ovocyte et donc d’améliorer les chances de fécondation. En détail, le sperme est collecté et traité, puis le spermatozoïde est sélectionné selon sa morphologie et sa mobilité. A l’aide d’une micro-aiguille, le spermatozoïde le plus mature est transféré dans l’ovocyte pour débuter la culture d’embryons.

COMMENT SE PASSE LA FIV - ICSI EN ESPAGNE ?

Le séjour se déroule de la même manière qu’une FIV classique qui est réparti en 2 séjours.

1er séjour :

Lors de la consultation, un examen est effectué pour déterminer les attentes. Un traitement sera prescrit à la receveuse pour stimuler ses ovules.

2e séjour

Dès que les ovocytes sont arrivés à maturité, ils sont prêts à être prélevés. Les spermatozoïdes sélectionnés seront injectés directement dans les ovocytes in vitro. Ensuite l’embryon se développe en laboratoire. La culture d’embryons peut débuter. La receveuse devra préparer son endomètre pour accueillir l’embryon.

COMMENT SE FAIRE REMBOURSER SA FIV AVEC ICSI ?

La France est un l’un des rares pays à rembourser les procédures de PMA.
Pour pouvoir y bénéficier, il faut remplir ces conditions :

- Être un couple hétérosexuel marié depuis au moins 2 ans
- La conjointe doit avoir moins de 43 ans
- Avoir au préalable la prise en charge à 100% de l’Infertilité
- Moins de 6 inséminations réalisées en France
- Moins de 4 FIV réalisées en France
Pour être sûr que la Sécurité Sociale rembourse une partie des frais de la PMA, il est nécessaire de construire son dossier avant toutes démarches en clinique.

FIV

Dans le cas où le conjoint aurait une anomalie.

FIV

Il est utile de congeler ses ovocytes ou embryons destinés à des essais supplémentaires en cas d’échec. C’est un gain de temps, car il n’est pas nécessaire de reprendre le traitement de stimulation ovarienne.