DÉFINITION


La gynécomastie, également appelée hypertrophie mammaire masculine, désigne un excès de la glande mammaire et/ou de graisse chez l’homme. Le développement excessif des seins chez un homme est une combinaison de graisse et de glande, avec des proportions variables. Ce développement excessif des 2 seins, ou d’un seul, peut apparaître dès la puberté ou exister dès l’enfance.


OBJECTIFS


La gynécomastie a pour but de corriger l’aspect inesthétique souvent mal toléré d’une silhouette masculine.


ANESTHÉSIE


La gynécomastie nécessite une anesthésie générale. S'il s'agit que d'un excès adipeux, une liposuccion peut être pratiquée sous anesthèsie locale.


INTERVENTION


L’intervention consiste à réduire le volume de la poitrine masculine en retirant, selon les cas, l’excès de graisse par une liposuccion, et l’excès de glande mammaire par une incision à la périphérie de l’aréole : retrait du noyau glandulaire par voie hémi-aréolaire inférieure.


DURÉE INTERVENTION/ SÉJOUR EN CLINIQUE


La gynécomastie dure entre 1h et 1h30 environ. Une hospitalisation d’une journée, en ambulatoire, peut être suffisante.


SUITES OPÉRATOIRES


Vous porterez un pansement compressif pour maintenir une pression uniforme au niveau du thorax. Une douleur modérée peut être présente à la suite de l’intervention et calmée par des antalgiques. Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l'apparition d'un œdème (gonflement) et d'ecchymoses (bleus) dont l'importance et la durée sont variables d'un individu à l'autre. Les ecchymoses et oedème disparaissent quelques semaines après l'intervention, de même pour les cicatrices. Une insensibilité transitoire pourra être observée au niveau des mamelons.


RÉSULTATS


Le résultat d’une gynécomastie est instantané. Cependant, le résultat définitif est généralement appréciable 2 à 3 mois après l‘intervention.